Phare Ponleu Selpak Battambang

Anch Anh Village – Ochar Commune
Po Box 316, Battambang Cambodia
tel : 853 (0) 53952424/mobile : 855 (0) 70239317
e-mail : inquiries@phareps.org
communication@phareps.org
Coordination du programme : Monsieur Khuon
Chanreakmhey
e-mail : programme@phareps.org
Directrice du développement : Manon Carle
e-mail : development.director@phareps.org

Phare Ponleu Selpak (PPS) signifie « Phare, la lumière des Arts »
Après 30 ans de guerre, la question de l’identité culturelle est essentielle pour la construction de la paix et le développement du pays. Phare Ponleu Selpak en a fait la pierre angulaire de son projet associatif.
PPS a développé une approche holistique des besoins des enfants basée sur leurs droits à travers 3 domaines d’intervention : une action sociale et communautaire, des programmes d’éducation, les arts et la culture.
Cette action se développe surtout autour de deux objectifs intimement liés :
– permettre l’accession des enfants et de leurs familles à des conditions de vie meilleures à travers la mise en valeur de leurs capacités culturelles, artistiques, éducationnelles et sociales.
– promouvoir la culture et les arts cambodgiens au niveau national et international.
Chaque jour, PPS accueille plus de 1 400 enfants.

I. Action sociale
1. la maison des enfants : logement, nourriture et soins ; 76 enfants, l’action est centrée sur la réintégration dans la communauté.
2. les services sociaux : 300 familles soutenues
3. le centre d’animation : activités culturelles, éducatives et ludiques pour enfants de 3 à 15 ans chaque jour.

II. Éducation
-Éducation formelle par le soutien à une école publique
-Éducation non formelle : bibliothèque, programmes éducatifs, alphabétisation, compétences de vie.

III. Arts et culture
Pour PPS, l’art et la culture représentent des outils précieux pour répondre aux besoins psychosociaux d’enfants en diffculté.
1. École de musique
-cursus sur 5 ans, de musique classique ou traditionnelle
-studio d’enregistrement
-création musicale (spectacles vivants, films muets, films d’animations, objets publicitaires…).
2. École des arts visuels
-cursus sur 5 ans en dessin et peinture
-studio d’animation produisant des courts métrages éducatifs
-création de sonleuk thmey (nouvelle page), studio de graphisme et d’illustration et maison d’édition
-réponses à des commandes pour dessins animés, bandes dessinés, flyers, livres, outils de communication.
3. École des arts de la scène
-création de pièces de sensibilisation (sida, drogue, trafic d’êtres humains, violences domestiques)
-représentation dans écoles, hôpitaux, marchés, trains, usines.
4. Cirque
– cours de jonglage, acrobatie, numéros aériens, clown, équilibre, danse
– tournée au Cambodge, en Europe, Australie, Asie, Afrique
– mise en place d’un chapiteau à PPS où chaque semaine un spectacle y est donné
– festival international de cirque « tini tinou » (ici et là bas) chaque année à PPS.

IV- Projet soumis à l’ ACASEA en 2014
1. Résumé du projet
Mise en place d’une école maternelle sur le campus de PPS à Battambang au Cambodge.
2. Contexte
La moitié des enfants au Cambodge quitte l’école avant l’âge de 12 ans. Il n’existe pas de structures destinées aux jeunes enfants en particulier dans le village d’Anh Chanh où se trouve PPS ; seuls 13% des enfants cambodgiens ont accès à l’école maternelle (UNICEF-2013).
3. Lien avec les pouvoirs publics
La promotion de l’éducation est une priorité du gouvernement dans le cadre de son plan national de développement stratégique. Ce projet résulte d’une coopération entre PPS, le ministère des affaires sociales, des vétérans et de l’intégration des jeunes, le ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports, la municipalité de Battambang, le département provincial de l’éducation de la jeunesse et des sports de Battambang ainsi que l’ONG, Krousar Yoeung, qui a pour mission de former des professeurs.
4. Objectifs
-amener des enfants de 3 à 6 ans sur le chemin de l’école en favorisant ensuite l’accès à l’école primaire
-offrir la possibilité aux enfants de participer à des activités artistiques, culturelles et créatives
-lutter contre le travail des enfants
-permettre aux mères de famille de consacrer plus de temps à leur travail et accroître le revenu familial
-faire intervenir des travailleurs sociaux si nécessaire pour déceler très tôt les difficultés des enfants.
5. Résultats escomptés
– faire bénéficier entre 150 et 200 enfants d’une école maternelle de qualité
– bâtiments accueillants et sûrs : 5 bungalows + aire de jeux de 100m2
– structures pédagogiques et récréatives
– formation de trois enseignants auprès de Krousar Yoeung.

Coût du projet : 69 745 €
Prise en charge par l’ACASEA : 10 000€ sur projet global
(projet spécifique)
IMG_0005IMG_0002
IMG_0007IMG_0003