Sihanoukville

Good Shepherd Sisters/Fountain of life center
Group 17, village 2, commune 2, Preah Sihanouk
province
e-mail : fol.center@gmail.com
Directrice Sister Michelle Lopez
e-mail :nettylopez@yahoo.com

Sister Kevin est désormais retournée au Myanmar et c’est Sister Michele Lopez qui est désormais la directrice du fountain of life de Sihanoukville. Elle est aidée par des soeurs  du Vietnam et d’Indonésie ainsi que par 7 novices et 10 personnes rémunérées.
La plupart des mamans travaillent dans des bars et 95% d’entre elles sont d’origine vietnamienne. Les petits enfants fréquentent le centre dans le Kindergarden où ils apprennent le Khmer, l’anglais et le vietnamien.

Les actions engagées sont les suivantes :
Kindergarden : prise en charge des enfants et retour chez leurs mamans le soir.
Formation professionnelle : coiffure, couture, artisanat (pendentifs, bracelets, boucles d’oreille, porte-clés, cartes de noël), certaines mamans souhaiteraient apprendre la cuisine.
Suivi des enfants qui fréquentent l’école publique, après leurs cours, les enfants reviennent au centre pour suivre notamment des cours d’anglais de différents niveaux et
les plus âgées (filles) apprennent aussi la coiffure et la couture.
Programme de proximité (outrearch programmes) : les sœurs et les novices vont à la rencontre des mamans directement dans les bars ou dans les villages pour dispenser de la formation ou sensibilisation aux risques qu’elles encourent dans la prostitution. Certaines mamans voudraient obtenir un micro crédit pour développer une activité génératrice de revenus et échapper ainsi à la prostitution.

Le centre « Fountain of Life » a commencé son activité en 2007 et se consacre aux femmes et aux enfants les plus pauvres et en particulier aux femmes qui sont en prison et aux enfants laissés seuls à la garde de grands parents âgés et malades. Le centre se préoccupe aussi de toutes les personnes qui vivent près des décharges. Parmi les femmes qui sortent de prison, l’une d’entre elles veut vendre du café et élève sa fille elle-même. Une autre souhaite vendre du riz. D’autres femmes dans les villages ont pour projet de vendre des légumes et du poisson. Une autre femme a dû quitter l’orphelinat parce qu’elle était enceinte et a été accueillie au centre, elle a 20 ans et souhaite poursuivre des études supérieures.

Aide sollicitée auprès de l’ACASEA :
1. préparation du porridge pour 105 euros
2. soutien à l’éducation des enfants pour 283 euros
3. projet universitaire pour 800 euros x 4 années = 3 200
euros sur 4 ans
soit 1 186 euros pour l’année 2014 (projet spécifique)
Photos (droits à l’image : François Ducloux)
OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA